Quantcast i24NEWS - Israël/renseignements militaires: enseigner aux plus jeunes la lecture des cartes

Israël/renseignements militaires: enseigner aux plus jeunes la lecture des cartes

Un des officiers supérieurs de l'armée israélienne sillonne les classes de seconde à la terminale pour inculquer à ces jeunes étudiants les premiers reflexes
i24NEWS
Ces dernières années, les renseignements militaires font face à de nouveaux défis

L'armée israélienne a décidé de proposer, dès le plus jeune âge, des formations visant à savoir se situer, se géolocaliser et comprendre une carte dans le but d'entamer au plus tôt la formation des futures recrues au sein de Tsahal.

Une telle formation est généralement donnée aux soldats déjà engagés dans les unités prestigieuses de renseignements militaires, mais ces dernières années, l'armée a voulu mettre l'accent sur l'enseignement.

Ainsi depuis un an, des officiers supérieurs sillonnent les classes de Seconde à la Terminale pour inculquer à ces jeunes étudiants les premiers réflexes, qui leur permettront de savoir lire et déchiffrer les cartes.

L'objectif principal n'est pas seulement de lire simplement une carte, mais de savoir l'analyser pour collecter un maximum d'informations.

Et les données ne trompent pas: depuis que les formations ont commencé, il y aurait plus de 20 pour-cent de demande d'incorporation dans ces unités des renseignements.

En effet, ces dernières années, les renseignements militaires font face à de nouveaux défis, notamment en raison du développement de nouvelles technologies désormais maîtrisées par les pays voisins.

L'idée même de maîtriser l'outil de lecture des cartes permet ainsi aux jeunes futures recrues d'avoir un temps d'avance sur les capacités de mouvements des armées et autres organisations des pays de la région.

La réalité du terrain d'aujourd'hui n'étant pas celle de demain, il faut donc pour les officiers supérieurs de l'armée, transmettre l'enseignement de collecte et de traitement du renseignement.

Mais pour que l'enseignement soit le plus efficace, des cours sont également délivrés aux professeurs de géographie qui auront la responsabilité de maintenir les fameux "codes de lecture des cartes", afin que le savoir soit transmis au plus grand nombre d'élèves, plus de trois ans avant leur incorporation au sein de l'armée.

Matthias Inbar est journaliste, spécialiste des questions militaires (@MatthiasInbar)

Commentaires

(1)

Ou est mon commentaire? I24new permettez moi de vous dire que vous foutez du monde, á supprimé les commentaires

8Article précédentIsraël nomme pour la première fois une femme à la tête d’un escadron de l’armée de l’air
8Article suivant"L'ambassade US à Jérusalem sera ouverte avant la fin de l'année prochaine" (vice-président US)