Quantcast i24NEWS - Des pilotes israéliens protestent contre l'expulsion de migrants africains

Des pilotes israéliens protestent contre l'expulsion de migrants africains

African illegal migrants carry their belongings following their release from the Holot Detention Centre in Israel's Negev desert, on August 25, 2015.
AFP/Menachem Kahana)

Des pilotes de ligne israéliens ont protesté cette semaine contre la mesure visant à expulser du territoire israélien 40.000 migrants africains illégaux.

Trois pilotes de la compagnie El-Al, Iddo Elad, Shaul Betzer, Yoel Piterbarg, ont affirmé qu’ils refuseraient de voler pour renvoyer ces réfugiés africains "dans une destination où leur chance de survie est mince".

"Je ne serai pas complice d’un tel barbarisme", a écrit Iddo Elad.

"Laissez les réfugiés rester ici et prenez soin d’eux immédiatement, comme des êtres humains. Tout comme les Juifs qui ont autrefois été des réfugiés", s’est indigné Yoel Piterbarg.

"Les réfugiés qui vivent parmi nous ne peuvent être chassés comme des chiens dans leur pays d’origine, où ils souffrent, où les femmes et les filles se font violer, et où la mort les guettent – des endroits tels que le Sud Soudan et d’autres pays africains", a-t-il ajouté.

En août dernier, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a promis de "rendre le sud de Tel Aviv" à ses habitants. En novembre, le gouvernement a voté la fermeture de son centre de rétention pour migrants à Holot et annoncé un accord pour expulser 40.000 migrants africains entrés illégalement dans le pays.

Menahem Kahana (AFP)

Le gouvernement a donné aux migrants un délai de trois mois pour quitter le pays faute de quoi ils seront expulsés, ont indiqué les ministères de l'Intérieur et de la Sécurité publique.

Les personnes qui vont être expulsées "recevront des permis pour se loger, travailler et la chance de s’intégrer au pays" qui les accueillera, s’est défendu le Premier ministre.

"Ils pourront même retourner dans leur pays d’origine. Ils recevront une aide financière conséquente de notre part", a-t-il ajouté.

De nombreux députés, rabbins, étudiants et survivants de la Shoah ont élevé leur voix contre cette mesure mercredi au Parlement israélien sous le slogan "Pas en mon nom".

"Nous sommes ici pour porter un message clair au gouvernement: Pas en notre nom ! Nous devons faire stopper ce gouvernement qui expulse les réfugiés et demandeurs d’asile dans l’inconnu", a déclaré le député du parti Meretz (gauche), Michal Rosin, aux côtés du député Eli Alaluf (Koulanou – centre droit).

Par ailleurs, le gouvernement du Rwanda a une nouvelle fois affirmé lundi dans une série de tweets qu’il n’avait conclu aucun accord avec Israël sur l’accueil de migrants.


Bien que le Rwanda est "déterminé à contribuer autant que possible" à devenir une terre d’accueil, "le gouvernement souhaite informer qu’il n’a jamais signé quelconque accord secret avec Israël concernant la réinstallation de migrants africains", a assuré le Rwanda dans ses publications.

Commentaires

(9)

Qu'ils les prennent avec eux à la maison...

Le gouvernement veut faire payer aux migrants son propre manque de vigileance. Ceux se trouvant deja chez nous, qui n'ont commis aucun delit et qui veulent rester sans etre une charge pour la societe, doivent etre regularises. Au gouvernement a etre plus vigilant a l'avenir.

La société israélienne a la mémoire courte et elle a déjà oublié qu’il n’y a pas si longtemps, elle fut aussi réfugiée.

Je n'autorise personne à comparer les rescapés des crimes tels que la shoah aux migrants économiques.

ils sont rentrés dans le territoires inégalement c'est dur à dire même si ça me fait mal au cœur il retourne d'où ils viennent il n'ont rien à faire en israël qui est un petit État. israel ne peux accepter une immigration massive qui nuirait au caractère souverain du pays sur le long terme

il est bon également de rappeler que Israël n'est pas plus grand que trois départements français

C est vraiment sans importance. qui ils sont pour aller contre le gouvernement. ces pilotes devraient être démis de leur poste. une honte ces pilotes .

Tout à fait d'accord avec danstern Merci Impossible, inadmissible de comparer les atrocités criminels nazies et les migrants

Merci à ces pilotes ces rabbins ces députés. Certains ici ont la mémoire courte. Personne n’a comparé leur destin à celui de la Shoah. Simplement ils nous rappellent à notre humanité (pour d’autres à leur égoïsme et leur égocentrisme)

8Article précédentLe Hamas félicite la Liste arabe unifiée pour son expulsion de la Knesset
8Article suivantGreenblatt fustige le Hamas qui "gâche les ressources" en tunnels et attaques contre Israël