Quantcast i24NEWS - Israël: avocats et juristes du monde entier réunis contre le BDS

Israël: avocats et juristes du monde entier réunis contre le BDS

Un graffiti pro-BDS sur un barrage routier dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, où l'on peut lire « Boycott Israël »
Hazem Bader/AFP
Discussions et brainstorming au programme de la conférence

"L’union fait la force". Un proverbe bien connu, que plus d’une centaine d’avocats et de juristes ont décidé d’appliquer pour faire front au BDS.

A partir de ce lundi, ces professionnels du droit, venus de 24 pays différents, vont se réunir pour une conférence internationale organisée en collaboration avec le ministère israélien des Affaires stratégiques, l'Association du Barreau d'Israël et le Forum du Droit International (ILF).

Pendant trois jours consécutifs, avocats et juristes vont s’entretenir à l’hôtel Ramada de Jérusalem: discussions et brainstorming sont au programme pour faire le point sur les outils juridiques existants afin de mener une nouvelle stratégie internationale de lutte contre la haine répandue par le BDS, grâce au droit.

Lors de cet événement, des visites seront également organisées, des conférences données et des ateliers mis en place.

Plusieurs officiels israéliens sont attendus, comme la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, le chef de l’opposition israélienne Isaac Herzog, le président de la Knesset, Yuli Edelstein ou encore le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan.

Ce ministère est particulièrement actif dans la lutte contre le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions et ses filières à travers le monde. Le mois dernier, l’entité gouvernementale a publié une liste des organisations promouvant selon elle le boycott d’Israël, de façon à empêcher les membres de ces groupes d’entrer sur le territoire israélien, grâce à la collaboration du ministère de l’Intérieur local.

Début janvier, le gouvernement israélien a approuvé un plan de 75 millions de dollars (62 millions d’euros) pour lutter contre le BDS, le plus important investissement financier de l’Etat hébreu dans sa lutte contre la campagne de boycott le visant.

Le matraquage Boycott Désinvestissement Sanctions a été lancé par la société civile palestinienne en 2005 ; s’il vise à boycotter tous les produits israéliens, il encourage également la mise à l’index des sportifs, intellectuels ou universitaires venant de l’Etat hébreu. 

Commentaires

(3)

Quoi qu'il fassent c est trop tard

il n'est jamais trop tard la vie est un combat, il faut le mener a tt instant

Youpi bientôt on pourra fêter le décès de BDS

8Article précédentIsraël va "légaliser" l'implantation de Havat Gilad
8Article suivant"L’Iran donne au Hamas 100 millions de dollars chaque année" (Jason Greenblatt)