Quantcast i24NEWS - Le COGAT accuse le Hamas de voler l'électricité des hôpitaux et écoles dans la bande de Gaza

Le COGAT accuse le Hamas de voler l'électricité des hôpitaux et écoles dans la bande de Gaza

Yoav Mordechai
Yoav Mordechai

Le général israélien Yoav Mordechai, coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), a accusé samedi l’organisation terroriste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, de détourner l’électricité destinée aux écoles et aux hôpitaux pour son propre usage.

Dans une publication Facebook accompagnée d’une vidéo, le militaire israélien affirme que le Hamas exploite les habitants gazaouïs, alors que la crise humanitaire dans l’enclave palestinienne ne cesse de s’aggraver.

D’après le général, la vidéo montrant des hommes en train de manipuler des câbles électriques, serait une preuve du vol perpétré par le Hamas. La scène aurait été filmée par des caméras de surveillances militaires, et se serait déroulée samedi à 16H30 aux alentours de la ville de Khan Younis au sud de Gaza.

"Cet électricité aurait pu approvisionner des hôpitaux et des écoles, mais le Hamas ne se préoccupe pas des gens de Gaza et les oppressent", a fustigé Yoav Mordechai dans son message publié en arabe.

Il a également accusé l’organisation terroriste d’avoir récemment volé de l’essence envoyé à Gaza pour le revendre par la suite.

"Jusqu'à quand le mouvement terroriste Hamas continuera de profiter aux dépens de Gaza ?", s’est-t-il révolté.

Capture d'écran / COGAT

En décembre dernier, les forces de défense israéliennes ont averti des hauts responsables du gouvernement que la crise humanitaire persistante dans la bande de Gaza (dont une grave crise de l’électricité et de l’eau), et les récentes montées de tension dans la région, pourraient notamment mener prochainement à un nouveau conflit avec le Hamas.

Bien que le Hamas ne cherche pas à initier de conflit avec Israël, la crise humanitaire mêlée à l'éventuel échec de la réconciliation inter-palestinienne, ainsi qu'aux récentes tensions suite à la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël, pourraient mettre le feu aux poudres.

En avril dernier, le major-général Yoav Mordechaï a lui-même appelé la communauté internationale à prendre des mesures urgentes devant l'aggravation de la situation.

De son côté, le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a affirmé le mois dernier qu'il n'y avait pas de crise humanitaire à Gaza et a rejeté les informations annonçant qu'Israël pourrait envoyer une aide directe à l'enclave côtière pour éviter que le problème économique ne déclenche une guerre totale.

La situation économique "doit être traitée mais il n'y a pas de crise humanitaire", avait-il lancé, en soulignant qu'il parlait au nom de l'ensemble de la défense, y compris au nom du COGAT et l'agence de sécurité intérieure Shin Bet.

Commentaires

(2)

Vraiment un commentaire de très haut niveau... électricité... terres... Du grand n'importe quoi. Comment peux-t-on prétendre aider un peuple et soutenir le Hamas encore plus oppresseur que les Sionistes? Allons reveillez vous .

Il est parti à la retraite il me semble. Il a été remplacé par un autre homme me semble-t-il. Pourquoi les pays du monde qui connaissent le détournement financier des fonds et la politique idéologique negative continuent à aider des terroristes?

8Article précédentAIPAC et rencontre avec Trump au coeur de la visite de Netanyahou à Washington
8Article suivantBenyamin Netanyahou inaugure à l'ONU une exposition sur Jérusalem