Quantcast i24NEWS - Israël: une citoyenne turque soupçonnée de complicité avec le Hamas

Israël: une citoyenne turque soupçonnée de complicité avec le Hamas

Supporters of Hamas leader Ismail Haniya react during his speech near the border with Israel east of Gaza City on May 15, 2018
THOMAS COEX (AFP)

Une ressortissante turque, détenue depuis près d’un mois par les autorités israéliennes, s’apprête à être inculpée dimanche pour complicité avec une organisation terroriste, ont rapporté les médias turcs et israéliens.

Ebru Ozkan, 27 ans, a été arrêtée le 11 juin à l’aéroport Ben Gurion à Tel Aviv alors qu’elle s’apprêtait à retourner en Turquie après avoir passé trois jours en Israël.

L’Etat hébreu soupçonne la jeune femme d’avoir de "constituer une menace pour la sécurité nationale et d’avoir des liens avec des organisations terroristes", a déclaré le service israélien de renseignement, Shin Bet, dans un communiqué.

Elle a "été remise aux forces de sécurité", a précisé le texte cité par le journal Haaretz, et est depuis en détention administrative.

Vendredi, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a condamné la détention par Israël d'Ozkan, affirmant que la jeune femme a fait l’objet d’une "détention arbitraire" alors qu’elle était "simplement en visite à Jérusalem".

(AP Photo/Petros Karadjias)

"Pour une véritable normalisation de nos relations, Israël doit mettre fin à ses mauvaises politiques et à sa cruauté inhumaine, nous sommes conscients de leur traitement à l’égard de certains citoyens turcs, mais ils ont prolongé la détention de notre sœur Ebru Özkan", a déclaré le ministre, cité par le journal turc Daily Sabah.

"Nous ne ferons pas pression sur les civils, mais si Israël prend des mesures pour dissuader nos citoyens de visiter Jérusalem, nous leur répondrons : nos relations ne se normaliseront qu’une fois qu’Israël aura mis fin à ces politiques inhumaines", a-t-il lancé.

D'après l’avocat de la jeune femme, Omar Khamaysa, celle-ci est accusée d’avoir transféré de l’argent à un membre du Hamas. Un de ses proches amis, un Palestinien, lui aurait demandé de remettre 500 dollars (425 euros) à l'un des membres de sa famille.

L'avocat a ensuite affirmé que sa cliente ignorait que cet homme faisait partie de l’organisation terroriste.

Le Shin Bet n'a toutefois pas encore communiqué la nature exacte des accusations portées contre la jeune turque. Selon l’avocat de la défense, ces informations n'ont été recueillies qu'à partir des informations reçues lors des audiences et des séances d'interrogatoire.

Commentaires

(2)

Erdogan aussi reçoit le Hamas

Il serait souhaitable que Israël conditionne des relations normales avec la Turquie à l'arrêt par celle-ci des tentatives de génocide des Kurdes après celui des Arméniens il y a un siècle

8Article précédentGel des fonds destinés à l'AP: les Palestiniens fustigent la nouvelle loi israélienne
8Article suivantIsraël a présenté aux USA ses "lignes rouges" concernant le programme nucléaire saoudien