Quantcast i24NEWS - Israël: La Cour suprême autorise la démolition du village bédouin de Khan al-Ahmar

Israël: La Cour suprême autorise la démolition du village bédouin de Khan al-Ahmar

Photo du village bédouin de Khan al-Ahmar, prise le 4 juillet 2018, en Cisjordanie
Pierre Klochendler / i24NEWS

La Cour suprême israélienne a rejeté mercredi la pétition contre l'évacuation du village bédouin de Khan al-Ahmar, ouvrant ainsi la voie à sa démolition après des mois de bataille judiciaire entre les résidents et les autorités israéliennes.

Dès levée de la mesure judiciaire suspensive, prévue "sous sept jours", les autorités israéliennes pourront mettre en oeuvre l'ordre de démolition.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a salué la décision de la Cour suprême dans un message publié sur son compte Twitter.

"Je félicite les juges pour leur décision courageuse face à aux attaques hypocrites orchestrées par Abou Mazen (Mahmoud Abbas ndlr) la gauche et des pays européens". "Personne ne nous empêchera d'exercer notre souveraineté et notre responsabilité en tant qu'Etat", a ajouté le ministre.


Ce village situé en Cisjordanie, à l'est de Jérusalem, a été construit illégalement. Hameau de moins de 200 habitants, il est principalement constitué de logements et structures de fortune, comme c'est généralement le cas des villages bédouins de la région.

Selon les avocats des résidents de Khan al-Ahmar, ces derniers ont été forcés de construire sans permis car Israël n'en accorde que rarement aux Palestiniens vivant dans cette région située à l'Est de Jérusalem.

La communauté s'est établie ici sans permis après que la tribu bédouine 'Jahalin', originaire du désert du Néguev, ait été expulsée de la région par l'armée israélienne dans les années 1950 puis de nouveau de Kfar Adumim, où ils avaient loué des terres, ont-ils ajouté.

Le mois dernier, la Cour suprême avait déclaré que ce village devait être démoli, tout en encourageant les habitants du village à parvenir à un accord avec l'Etat hébreu concernant leur réinstallation. En effet, les autorités israéliennes ont tenté à de multiples reprises de parvenir à un accord avec cette communauté pour reloger ses habitants.

Israël a notamment proposé un plan de relogement la ville voisine d'Abu Dis, offre que les résidents ont décliné. Une autre proposition de déplacer les résidents près de Mitzpe Yeriho en Cisjordanie a également été rejetée par les avocats.

Plusieurs pays européens et organismes internationaux ont exhorté en début du mois de juillet Israël à mettre fin à son plan de démolition de ce village bédouin, l'accusant d'enfreindre le droit international.

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël: l'armée annonce la fermeture du point de passage d'Erez
8Article suivantIsraël ferme les points de passage de Cisjordanie et de Gaza à l’approche des fêtes juives