Quantcast i24NEWS - "Trahir Israël, c'est nous trahir nous-mêmes" (président tchèque à la Knesset)

"Trahir Israël, c'est nous trahir nous-mêmes" (président tchèque à la Knesset)

Czech President Milos Zeman (pictured September 2018) said that the Roma minority were "put off by work", sparking a social media compaign where European Roma flooded his Facebook with photos of them at work
Ralf Hirschberger (dpa/AFP/File)

Le président tchèque, Miloš Zeman s'est exprimé lundi après-midi à la Knesset (Parlement israélien), déclarant qu'il "ferait tout pour transférer l'ambassade tchèque de Tel Aviv à Jérusalem" et que "trahir Israël, c'est nous trahir nous-mêmes".

"Nous les Européens, nous sommes parfois des lâches. C'est très impoli, n'est-ce pas? Mais j'ai peur que ce ne soit la vérité. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire preuve de solidarité avec Israël", a-t-il ajouté.

Plus tôt lundi, il avait affirmé son scepticisme quant à la possibilité d'une solution à deux États, souhaitant en savoir plus sur les différentes approches possibles pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

"Votre idée d'un État à deux nations m'a inspirée. Et je sais que cette idée est provocante. Toute grande idée est provocante", a déclaré Zeman au président Reuven Rivlin lors d'une réunion à Jérusalem.

"Je me demande quels seront vos arguments en faveur de cette idée, car depuis plusieurs décennies, on discute de deux États indépendants. Mais franchement, je ne vois pas [un] État indépendant à Gaza, car je considère le Hamas comme une organisation terroriste et non comme un État ", a-t-il poursuivi.

Mark Neiman (GPO)

Le président de la République tchèque est arrivé dimanche en Israël pour une visite d'Etat de quatre jours, au cours de laquelle il inaugurera un bureau à Jérusalem, une initiative perçue comme "un premier pas" vers le déplacement de son ambassade de Tel Aviv vers la ville sainte.

En effet, Miloš Zeman inaugurera mardi une "Maison tchèque" dans la capitale en présence du Premier ministre Benyamin Netanyahou, lequel avait été également présent lors de l'ouverture des ambassades des Etats-Unis, du Guatemala et du Paraguay en mai dernier à Jérusalem.

La "Maison tchèque" accueillera plusieurs institutions dépendant du gouvernement de Prague. Le bureau de Zeman avait publié en septembre une déclaration selon laquelle ce nouveau bureau est "un premier pas vers le déménagement de l'ambassade tchèque à Jérusalem, conformément au droit international".

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, avait toutefois déclaré plus tôt ce mois-ci que l'ambassade de la République tchèque ne sera probablement pas transférée de Tel-Aviv à Jérusalem, alors qu'il était en visite à Ramallah en Cisjordanie.

"La République tchèque respecte pleinement la politique commune de l'Union européenne, qui considère Jérusalem comme la future capitale de l'État d'Israël et du futur État de Palestine", avait déclaré le ministère dans un communiqué.

Prague avait déjà rouvert en mai dernier son consulat honoraire à Jérusalem fermé depuis 2016 suite au décès de l'ancien consul.

Commentaires

(1)

N'oublions pas qu'en plein guerre d'indépendance israélienne, la Tchequoslovaquie a livré des armes a l'état juif. Rien d'étonnant aux propos du président tchèque.

8Article précédent"Trahir Israël, c'est nous trahir tous" (président tchèque à la Knesset)
8Article suivantIsraël: Anne Hidago sera présente à l'inauguration d'une statue à la mémoire d'Alfred Dreyfus