Quantcast i24NEWS - Shin Bet: "les extrémistes veulent installer un roi à la place du gouvernement"

Shin Bet: "les extrémistes veulent installer un roi à la place du gouvernement"

Israeli soldiers stand guard at the West Bank Israeli outpost of Achiya, near the Palestinian village of Jalud Duma, on August 4, 2015, a week after the house of a Palestinian Dawabsha family was set on fire by suspected Jewish extremists
Menahem Kahana (AFP/File)
La police israélienne ouvre une enquête sur la vidéo d'extrémistes célébrant la mort d'un bébé palestinien

Le service de sécurité intérieure israélien du Shin Bet a publié une déclaration rare jeudi pour se défendre contre la "campagne de dénigrement" menée à son encontre par des extrémistes juifs qui ont accusé le service de recourir à la torture contre des suspects, soupçonnés d’être impliqués dans l'incendie criminel qui a tué trois membres d'une famille palestinienne en Cisjordanie en juillet dernier.

Le Shin Bet a déclaré qu'il enquêtait sur "une cellule terroriste juive (...) qui se trouve derrière des attentats terroristes graves, motivés par une idéologie extrémiste et antisioniste".

"Le groupe en question considère l'attaque Douma comme un modèle à imiter, et a continué à mener d'autres attaques par la suite", a affirmé le service de sécurité intérieure, qui a tenu à préciser que son enquête était conforme à la loi et avait pour objectif d'empêcher de futures attaques terroristes.

Selon le Shin Bet, le but de la cellule terroriste est "de renverser le gouvernement d'Israël par des moyens violents (y compris en assassinant des Palestiniens), de commencer une rébellion dans le but de couronner un roi, de saper les relations entre Israël et les autres pays, d'expulser les non-juifs et de nuire aux minorités".

Le Shin Bet a précisé que toutes les informations concernant la "vision" du groupe ont été trouvées dans les propres documents internes de la cellule terroriste.

"Vidéo choquante"

La police israélienne a annoncé jeudi matin l'ouverture d'une enquête concernant la vidéo du mariage d'extrémistes de droite diffusée mercredi soir sur la chaîne israélienne Aroutz 10.

Israël: ouverture d'une enquête sur la vidéo du mariage d'ultra-droite

La vidéo, filmée lors du mariage d'un couple de jeunes gens d'extrême-droite, montrent les invités célébrer le meurtre de la famille palestinienne Dawabsheh dont trois membres sont morts lors de l'incendie criminel de leur maison en Cisjordanie, en juillet dernier.

Au cours de la fête, des dizaines d'invités ont brandi des couteaux, des fusils et des armes de poing ainsi qu'un cocktail Molotov sur la piste de danse. On peut distinguer des invités poignardant une photo d'Ali Dawabsheh, le bébé de 18 mois brûlé vif au cours de l'incendie criminel.

Une porte-parole de la police a précisé que l'enquête avait déjà été ouverte "il y a plusieurs jours" juste après que les services de sécurité ont visionné les images du mariage.

La vidéo a été saisie par la police le jour même du mariage et transmise au ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon qui a ensuite organisé une réunion en début de semaine avec des représentants de Juifs vivants dans les implantations pour leur montrer les images, a indiqué une porte-parole du ministère de la Défense.

"Les images choquantes qui ont été diffusées à la télévision (...) montrent le vrai visage d'un groupe qui constitue un danger pour la société israélienne et la sécurité d'Israël", a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou dans un communiqué.

"Nous ne sommes pas prêts à accepter que des gens nient les lois de l'Etat et ne considèrent pas qu'ils y sont assujettis", a-t-il ajouté.

"Ces images soulignent combien il est important pour notre sécurité à tous que le Shin Bet soit fort", a-t-il ajouté, faisant allusion aux protestations récentes d'une frange extrême de la droite israélienne contre les méthodes utilisées par le Shin Bet contre les suspects juifs de l'incendie de Douma.

Commentaires

(0)
8Article précédentBDS condamne l'envoi de cadeaux "made in implantations" par l'ambassade d'Israël à Washington
8Article suivantDeux Arabes israéliens inculpés pour liens présumés avec l'EI