Pas de résultats.

close

Israël: la députée Meretz, Tamar Zandberg, fuit son domicile après des menaces de l'extrême droite à l'encontre de son bébé

i24NEWS

clock 3 min

Tamar Zandberg
Revkin Fenton/Flash90Tamar Zandberg

La sécurité de plusieurs responsables politiques ayant reçu des menaces a été renforcée ces dernières semaines

La députée du parti Meretz (gauche) Tamar Zandberg a quitté son domicile avec sa famille mardi, après une série de menaces lancées contre elle et sa petite fille, dans le sillage de la publication de fausses informations sur sa proposition de loi visant à restreindre le prosélytisme à l’endroit des mineurs.

Les menaces ont été proférées lors de manifestations devant le domicile de Mme Zandberg à Tel Aviv et alors que d'autres politiciens appelés à devenir ministres dans le "gouvernement du changement" qui sera dirigé par le chef de la Yamina, Naftali Bennett, ont été pris pour cible par des militants de droite.

Tamar Zandberg, qui est pressentie pour devenir ministre de la Protection de l'environnement dans la future coalition, a été attaquée après qu'un article paru sur le site d'information d'extrême droite 0404 ait affirmé à tort que son projet de loi prévoyait l'emprisonnement des membres de la communauté Loubavitch qui inciteraient des enfants à enfiler des tefillins (phylactères).

Video poster

Bien que le projet de loi question ne mentionne pas les tefillins (il vise à limiter les efforts pour pousser les mineurs vers l'orthodoxie sans la présence de leurs parents), des militants de droite se sont mobilisés contre la députée après les publications des fausses informations.

Mardi matin, Tamar Zandberg a déclaré qu'elle avait reçu de "graves menaces" sur son téléphone et les réseaux sociaux, et qu'elle restait donc à la maison avec son bébé après que celui-ci ait été spécifiquement mentionné dans certaines des menaces.

"Je suis à la maison parce que le nom de mon bébé est apparu dans des messages qui disaient de faire venir des agents de sécurité parce que quelque chose allait lui arriver", a déclaré Mme Zandberg au diffuseur public Kan mardi matin.

La sécurité de plusieurs responsables politiques ayant reçu des menaces, notamment des appels au meurtre, ces dernières semaines a été renforcée, parmi lesquels les députés du parti de droite Yamina, Ayelet Shaked et Naftali Bennett, ou encore des membres du parti Yisrael Beytenou, Avigdor Liberman.

Video poster