Quantcast i24NEWS - Israël/ corps des terroristes: la famille Goldin fustige la réaction "misérable" du gouvernement

Israël/ corps des terroristes: la famille Goldin fustige la réaction "misérable" du gouvernement

Two Israeli soldiers, Oron Shaul and Hadar Golding, are believed by the army to have been killed in Gaza during the 2014 war
Gali Tibbon (AFP/File)
"Les dirigeants israéliens doivent faire preuve de courage et de détermination"

Les parents du soldat israélien Hadar Goldin, tués lors de l'opération Bordure Protectrice en 2014, et dont la dépouille est toujours détenue par le groupe terroriste Hamas, ont fustigé lundi la réponse du cabinet ministériel après la décision de la Cour suprême sur l'interdiction de détenir des corps de terroristes par Israël à des fins de négociations.

"Le Premier ministre et le cabinet ont décidé de capituler une nouvelle fois face au Hamas", a déclaré la famille Goldin dans un communiqué.

La Cour suprême d'Israël a voté jeudi cette mesure à la majorité de deux juges contre un, estimant qu'aucune loi ne l'autorisait à le faire. Les juges Yoram Danziger et George Karra ont soutenu, à l'encontre du juge Neal Hendel, qu'Israël pouvait néanmoins proposer un projet de loi conforme aux normes juridiques ainsi qu'au droit international, lui permettant d'opter pour cette solution.

Le cabinet ministériel réunit lundi a qualifié cette décision d'"inacceptable" et a affirmé qu'il acceptait la recommandation du procureur général Avichai Mendelblit, d'urger la Cour suprême à revoir cette interdiction en appelant à une nouvelle audition.

Les ministres ont insisté sur la prérogative de l'Etat hébreu à pouvoir retenir les corps de terroristes dans certains cas, sans toutefois proposer un nouveau projet de loi avant la réponse de la cour à leur demande d'audition.

"La décision de ne pas promouvoir une nouvelle loi autorisant la conservation de corps de terroristes afin de faire pression sur le Hamas est une décision misérable qui envoi à l'ennemi des signes de faiblesse et encore de faiblesse", a réitéré la famille Goldin dans son communiqué.

"Nous appelons le Premier ministre Netanyahou et le cabinet ministériel à revoir leurs positions de jeudi dernier et à ne pas abandonner le processus législatif. Pour ramener Hadar et Oron à la maison, les dirigeants israéliens doivent faire preuve de courage et de détermination", ont-ils lancé.

Au début du mois de janvier, le Cabinet de sécurité israélien avait annoncé une nouvelle politique selon laquelle les corps des terroristes du Hamas ne seraient pas remis aux familles, mais "enterrés à la place".

Saisie il y a plusieurs mois par les familles de neuf Palestiniens, la Cour suprême avait donné au gouvernement un délai de six mois à compter de ce jour afin de légiférer sur cette politique, précisant que si aucune loi n'est adoptée d'ici là, les corps des terroristes seront rendus à leurs familles.

Commentaires

(4)

Il faudrai que le gouvernement légifère très rapidement pour permettre de garder les corps des terroriste jusqu’à un échange de prisonniers

Sauf que les palestiniens n'ont aucun respect pour les vivants et encore moins pour les morts...

donner les corps des terroristes aux corbeaux

Alors qu’ils ne servent pas à la négociation et soient enterrés. Si le Hamas veut les récupérer, c’est eux qui demanderont l’exhumation. Et ainsi Israël ne les aura pas utilisés comme monnaie d’échange mais ce sera la demande du Hamas.

8Article précédentIsraël: un ancien ministre, proche de Liberman, emprisonné pour une affaire de fraude
8Article suivantIsraël/corruption: David Bitan quitte son poste de chef de la coalition