Quantcast i24NEWS - Israël: le projet de loi sur la fermeture des commerces à shabbat voté lundi en seconde lecture

Israël: le projet de loi sur la fermeture des commerces à shabbat voté lundi en seconde lecture

Un supermarché AMPM à Tel Aviv
Océane Nicolle - i24NEWS
Les supporters projet de loi ont commencé à oeuvrer pour obtenir assurer au texte la majorité à la Knesset

Le projet de loi sur les supermarchés, visant à interdire l'ouverture des commerces de proximité pendant Shabbat (du vendredi soir au samedi soir), sera soumis lundi après-midi en seconde lecture au Parlement israélien (Knesset).

Plus tôt dans la journée, la commission des Affaires internes et de l’Environnement devra définir de la version finale du texte à présenter devant les députés. Le vote en seconde et troisième lecture sont les étapes finales qui précède l'adoption d'une loi en Israël.

Alors que la coalition gouvernementale, à l'image du pays, est profondément divisée sur la question, les ministres soutenant le projet de loi ont commencé dès samedi soir à oeuvrer pour obtenir assurer au texte la majorité des voix.

Dans le même temps, l’opposition envisage de faire obstruction au vote, a rapporté le site d'information Ynet.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a ordonné que le projet de loi soit promu dans le cadre des projets loi concernant le shabbat que la coalition a promis aux partis ultra-orthodoxes, après la polémique sur la réalisation de travaux publics sur les lignes de trains pendant le shabbat (jour sacré du repos hebdomadaire pour les Juifs).

Israel Railways

La protestation des partis religieux avait été marquée par la démission du ministre de la Santé, Yaakov Litzman, l’un des chefs de file du parti Judaïsme unifié de la Torah, faisait craindre une dissolution de la coalition du Premier ministre qui repose en partie sur deux formations ultra-orthodoxes.

M. Netanyahou avait finalement conclu le mois dernier un accord avec les ministres ultra-orthodoxes prévoyant entre autres l'adoption d'un projet de loi visant à préserver le statu-quo sur la question du travail à shabbat.

Initié par le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri (parti Shas, droite religieuse ultra-orthodoxe), le projet de loi sur les supermarchés prévoit de donner à son ministère la possibilité de rejeter les ordonnances locales relatives à l'ouverture des commerces le jour du Shabbat.

Bien que le projet de loi fera une exception pour Tel Aviv, où le mode de vie est particulièrement laïc, il pourrait obliger plusieurs commerces dans d'autres villes du pays à fermer le jour du shabbat.

Le texte a été soumis à la Knesset en réaction à la décision de la Cour suprême d'autoriser les commerces de proximité de Tel-Aviv à rester ouverts en fin de semaine.

Le projet de loi exclut toutefois les restaurants, les cafés et les bars, ainsi que les théâtres, les salles de concert et autres lieux de divertissement. D'autres entreprises pourraient également continuer à opérer le jour du shabbat si elles sont considérées comme "essentielles" par les autorités.

La loi israélienne interdit aux entreprises d'opérer du vendredi soir au samedi soir, à l'exception des lieux de divertissement, des restaurants et des services de base tels que les pharmacies, ainsi que des travaux qui ne peuvent être effectués à d'autres moments.

Commentaires

(1)

L’obscurantisme est de retour

8Article précédentIsraël/corruption: David Bitan quitte son poste de chef de la coalition
8Article suivantIsraël va déployer des efforts "intensifs" pour expulser 40.000 migrants clandestins