Quantcast i24NEWS - Israël va déployer des efforts "intensifs" pour expulser 40.000 migrants clandestins

Israël va déployer des efforts "intensifs" pour expulser 40.000 migrants clandestins

African migrants pour out of the Holot Detention Centre in Israel's Negev desert after their release on August 25, 2015
Menahem Kahana (AFP)
Les migrants clandestins vont devoir de choisir entre l'émigration volontaire vers un pays tiers ou la prison

Les ministres de la Sécurité publique, Gilad Erdan, et de l'Intérieur, Aryeh Deri, ont affirmé dimanche que des efforts "historiques" et "intensifs" vont être déployés cette semaine pour expulser des dizaines de milliers de migrants clandestins.

Dans une déclaration commune, les ministres ont indiqué que dans les prochains jours, les migrants - dont la plupart viennent d'Érythrée et du Soudan - seront forcés de choisir entre l'émigration volontaire vers un pays tiers ou la prison.

Aucune précision n'a été donnée sur le pays tiers en question.

Selon les ministres, une réunion spéciale du cabinet se tiendra mercredi en vue d'approuver le plan d'expulsion.

L'Autorité chargée de la population et de l'immigration doit communiquer prochainement aux migrants les options qui se présentent à eux, ont ajouté les ministres.

Le mois dernier, le gouvernement a approuvé à l'unanimité la fermeture du centre de rétention pour migrants de Holot (sud) et donné aux migrants un délai de trois mois pour quitter le pays faute de quoi ils seront expulsés.

Selon des chiffres officiels à fin juin, 38.043 migrants africains, dont 27.494 Erythréens et 7.869 Soudanais, se trouvaient illégalement en Israël.

Leur présence à Tel-Aviv et d'autres endroits du pays a provoqué le mécontentement d'une frange de la population qui s'est parfois accompagné de violences.

S'exprimant dimanche avant le vote, Benjamin Netanyahu a noté qu'après avoir construit une barrière à la frontière égyptienne et expulsé quelque 20.000 migrants africains via des accords avec des pays tiers, Israël avait atteint une troisième étape: "l'expulsion accélérée".

Israël, qui reconnaît tacitement que les Soudanais et les Erythréens risquent leurs vies s'ils sont renvoyés dans leurs pays, a déjà signé des accords avec le Rwanda et l'Ouganda. Ces deux pays acceptent d'accueillir les migrants si leur départ d'Israël se fait avec leur consentement.

Commentaires

(2)

les Européens sont persuadés, et en particuliers les Français, qu'il n'y a que eux qui subissent la pression migratoire ! L'information est mal faite dans ce domaine.

le monde en general et israel en particulier ont oublié mars 1944. et dire que israel subit une pression migratoire c'est un propos meprisable raciste envers les Noirs d'afrique.

8Article précédentIsraël: le projet de loi sur la fermeture des commerces à shabbat voté lundi en seconde lecture
8Article suivantTeva reporte le licenciement des employés du site de Jérusalem