Quantcast i24NEWS - L'ancien chef du Shin Bet quitte la politique après avoir menti au sujet de son service militaire

L'ancien chef du Shin Bet quitte la politique après avoir menti au sujet de son service militaire

Yaakov Peri sur i24news

Au cœur d'une polémique médiatique ces derniers temps, Yaakov Peri, ancien chef du Shin Bet, l'agence de sécurité intérieure d'Israël, a annoncé mercredi sa démission de son mandat de député au Parlement israélien, la Knesset.

"Compte tenu du fait que des allégations ont jeté une zone d'ombre sur mes nombreuses années de travail pour renforcer la sécurité d'Israël et les valeurs que le parti Yesh Atid représente, j'ai décidé de prendre une pause de mon activité publique et de soumettre ma démission à la Knesset", a déclaré Yaakov Peri.

L'émission israélienne d'investigation Uvda a consacré un reportage au député du parti centriste Yesh Atid, révélant que, pendant la période de son service militaire, Yaakov Peri étudiait à l'Université hébraïque de Jérusalem et jouait de la trompette dans l'Orchestre de la radio israélienne.

"Je n'ai jamais caché le fait qu'un problème cardiaque m'ait empêché de terminer mon service militaire complet. Ces derniers mois, diverses parties ont essayé de miner ma crédibilité et mes nombreuses années d'activité au nom d'Israël", a déclaré celui qui fut aussi ministre de la Science, de la Technologie et de l'Espace de 2013 à 2014.

"Toute ma vie, j'ai combattu, travaillé et même été blessé dans le cadre de mon travail avec le service de sécurité du Shin Bet", a-t-il ajouté.

Ynet

D'autre part, l'émission Uvda a révélé ce mois-ci que Peri aurait menti lors d'un test polygraphique qui visait à déterminer s'il avait communiqué des informations secrètes sur des écoutes téléphoniques au ministre de l'époque, Aryeh Deri, qui faisait l'objet d'une enquête criminelle. A cette époque, Peri occupait la position de directeur du Shin Bet.

Aucune mesure n'a été prise contre Yaakov Peri après l'échec du teste polygraphique, selon Uvda.

L'intéressé nie ces allégations.

Le leader du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a salué le comportement de Yaakov Peri, déclarant que sa décision de démissionner "reflète les valeurs de Yesh Atid et les normes publiques qui lui sont propres".

Pnina Tamano-Shata, membre du parti centriste, succèdera à son siège au Parlement israélien. Députée du parlement précédent, elle a été la première femme éthiopienne à occuper un siège à la Knesset.

Commentaires

(1)

Et bien voilà au moins une conséquence positive à cette histoire. Une députée éthiopienne de plus à la Knesset. C'est pas lourd, ce ne sera que la deuxième, l'autre étant un député du Likoud.

8Article précédentCorruption: Netanyahou clame de nouveau son innocence
8Article suivantRecommandations de la police contre Netanyahou: la classe politique israélienne réagit