Quantcast i24NEWS - Israël/Corruption: un ex-proche conseiller de B. Netanyahou devient témoin d'Etat

Israël/Corruption: un ex-proche conseiller de B. Netanyahou devient témoin d'Etat

Nir Hefetz, a longtime media adviser to Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu and his family, sits in a Magistrate court in Tel Aviv, Israel, Thursday, Feb. 22, 2018.
AP Photo/Ariel Schalit

L'ex-proche conseiller de Benyamin Netanyahou, Nir Hefetz, a accepté de devenir témoin d’Etat dans l’Affaire 4000, et plus généralement dans les affaires de corruption présumée visant le Premier ministre israélien, a annoncé lundi la police israélienne.

Les médias israéliens ont révélé quelques heures plus tôt que des négociations étaient en cours entre l’avocat principal de la défense, Ilan Sofer et responsables de l’unité anticorruption israélienne "Lahav 433" au sujet d'un tel accord concernant M. Hefetz.

L’ancien conseiller de la famille Netanyahou a été placé dimanche soir dimanche en résidence surveillée après 14 jours de détention dans le cadre de l’Affaire 4000, une affaire de fraude présumée dans laquelle serait impliqué le Premier ministre, selon la police.

Dans ce dossier, la police cherche à savoir si le couple Netanyahou a cherché à s'assurer une couverture propice de la part de Walla, site d'information et propriété de M. Elovitch, en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, dit la presse, alimentée à flux constants par des fuites à la provenance inconnue.

M. Hefetz est soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire entre Benyamin Netanyahou et les responsables de Bezeq et Walla. Il est également soupçonné d'avoir tenté de corrompre un juge à la retraite afin de bloquer une enquête sur Sara Netanyahou au sujet d'une utilisation abusive présumée de fonds publics.

BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

La police n'a pas divulgué les détails de l'enquête mais les médias israéliens ont rapporté qu'elle avait procédé vendredi à des interrogatoires simultanés, soigneusement orchestrés, de six suspects à différents endroits, afin de les empêcher de coordonner leurs témoignages.

Selon le grand quotidien populaire Yediot Aharonot, pendant que Benyamin Netanyahou était interrogé pendant cinq heures dans sa résidence officielle à Jérusalem, son épouse, elle, était questionnée à Lod (centre) dans les bureaux de Lahav 443.

Ailleurs dans le même bâtiment, Nir Hefetz, Shaoul Elovitch et son épouse Iris étaient eux aussi interrogés, ainsi qu'un ancien responsable du ministère des Communications dont le nom fait l'objet d'un black out.

M. Netanyahou, déjà questionné à huit reprises dans différentes affaires en cours, l'était pour la première fois dans le dossier Bezeq.

Cette affaire, ouverte en 2017, a éclaté le 18 février avec l'arrestation de M. Elovitch et de six autres personnes, dont deux proches collaborateurs de M. Netanyahou.

(avec agence)

Commentaires

(2)

L’étau se resserre..

La guerre approche !

8Article précédentAffaire 4000: des messages incriminant Sara Netanyahou divulgués
8Article suivantLoi sur la conscription: aucun accord trouvé au terme d'une réunion de crise