Quantcast i24NEWS - La cheffe de l'opposition israélienne espère une alliance avec Gantz

La cheffe de l'opposition israélienne espère une alliance avec Gantz

Shelly Yachimovich

La nouvelle cheffe de l'opposition israélienne, Shelly Yachimovich, a déclaré samedi que le parti travailliste était intéressé par une alliance avec Benny Gantz et son nouveau parti, Hosen Yisrael (Parti de la résilience israélienne), dans le cadre des prochaines élections.

"Je m'efforce de renforcer nos rangs. Non seulement je ne l'exclus pas mais j'aimerais qu'à un moment donné, le nouveau parti de Benny Gantz (et le parti travailliste) joignent leurs forces", a déclaré Yachimovich.

Cette dernière a été nommée cheffe de l'opposition par le chef du parti travailliste, Avi Gabbay, au début de la semaine, après avoir annoncé sa décision de rompre l'alliance avec le parti de Tzipi Livni.

Plus tôt dans la journée, le député Ofer Shelah du parti centriste israélien, Yesh Atid, a pour sa part déclaré samedi que Tzipi Livni, "méritait sans aucun doute de rejoindre notre parti", lors d'un évènement culturel à Hadera (centre).

L'opposition de centre-gauche en Israël a connu mardi un coup de théâtre avec l'annonce de la fin de l'alliance entre le chef du parti travailliste Avi Gabbay et la cheffe de l'opposition Tzipi Livni au sein du parti "Union sioniste".

L'annonce a été prononcée par M. Gabbay au début d'une réunion des députés de l'Union sioniste, retransmise en direct par la télévision israélienne, tandis que Mme Livni apprenait la nouvelle au même moment.

Mme Livni, ancienne ministre des Affaires étrangères (2006-2009), demeure à la tête du mouvement Hatnua composé à présent de six députés en vue des prochaines élections législatives le 9 avril.

M. Shelah a affirmé lors de son interview que Yesh Atid "ne se disloque pas, personne n'est limogé en direct devant les télévsions", ajoutant que "personne ne quitte le parti en laissant des dettes derrière lui".

Le député faisait allusion à la création d'un nouveau parti de droite la semaine dernière, par deux ministres du "Foyer juif", Naftali Bennett et Ayelet Shaked, laissant derrière eux, selon les médias, des obligations financières.

Concernant une possible alliance avec l'ancien chef d'état-major israélien Benny Gantz, lancé lui aussi dans la course électorale à la tête d'un nouveau mouvement, "Hossen LeIsraël" (Résilience pour Israël), Shelah a réitéré qu'il n'y avait aucune raison pour que "Yaïr Lapid (président de Yesh Atid) laisse la première place à qui que ce soit".

"Je connais Gantz depuis 40 ans, le monde politique est très différent de ce qu'il connaît", a estimé Shelah.

Le député centriste a par ailleurs critiqué le Premier ministre Benyamin Netanyahou, soupçonné de corruption, affirmant que "Bibi (surnom de Benyamin Netanyahou) a l'impression que l'étau juridique se resserre et c'est la raison pour laquelle il a précipité les élections".

(AP Photo/Sebastian Scheiner)

"Lui et ses représentants s'en prennent à toutes les institutions", a accusé Shelah, soulignant que le parti Yesh Atid veillera "à annuler les lois menaçant l'Etat de droit mises en place par le gouvernement sortant".

"Nous ne siégerons en aucun cas au sein d'un gouvernement mené par Netanyahou en cas de mise en examen", a-t-il en outre insisté.

Lundi, le Premier ministre israélien a affirmé qu'il ne démissionnerait pas en cas de convocation par la justice dans le cadre d'affaires de corruption, une procédure obligatoire avant l'inculpation.

Tous les sondages donnent le Likoud, le parti de droite de M. Netanyahou, vainqueur des élections, ce qui lui permettrait à nouveau de former le prochain gouvernement.

Selon des analystes, M. Netanyahou a décidé de convoquer des élections anticipées pour faire face à d'éventuelles inculpations, avec un possible nouveau mandat, et conforter ainsi sa thèse selon laquelle ces allégations sont un complot de ses ennemis pour le forcer à quitter son poste contre la volonté des électeurs.

Légalement, rien n'oblige M. Netanyahou à démissionner s'il est inculpé, tant qu'il n'a pas été condamné et que tous les recours ont été épuisés.

Commentaires

(0)
8Article précédentLa cheffe de l'opposition israélienne espère une alliance avec Gantz
8Article suivantSoupçons de corruption: Netanyahou requiert la confrontation avec les témoins de l'accusation