Quantcast i24NEWS - Mort à 93 ans de Samuel Willenberg, dernier survivant du camp de Treblinka

Mort à 93 ans de Samuel Willenberg, dernier survivant du camp de Treblinka

Two Israeli soldiers help Samuel Willenberg, the only living survivor of an August 1943 prisoner rebellion at Treblinka, to light a candle in a memorial ceremony at the camp on October 2, 2013.
AFP
Après la guerre, il s'est installé en Israël où, à la retraite, il s'est dirigé vers une activité artistique

Samuel Willenberg, sculpteur et peintre israélien né en 1923 à Częstochowa en Pologne et le dernier survivant du camp d'extermination nazi de Treblinka, où 875.000 personnes ont péri, est décédé à l'âge de 93 ans.

En octobre 1942, il a été déporté vers le camp d’extermination de Treblinka. Après avoir déclaré travailler comme maçon, il avait échappé miraculeusement à l’extermination de tout le convoi et avait été dirigé vers le Sonderkommando. Il s'est alors retrouvé à travailler aux tri des affaires et des biens des victimes assassinés.

Willenberg a fait partie d'un groupe de Juifs qui, en 1943, ont mis le feu au camp et se sont enfuient dans les bois. Des centaines d'entre eux ont réussi à fuir, mais la plupart ont ensuite été abattus par les troupes nazies ou capturés par des villageois polonais.

Malgré une blessure par balle à la jambe, il a réussi à rejoindre la capitale polonaise où il s'est caché. Plus tard, il a participé à l’insurrection de Varsovie en 1944 en combattant au sein du bataillon Ruczaj de l’Armia Krajowa. Il continua ensuite le combat avec les partisans.

Dans une entrevue accordée à l'Associated Press en 2010, M. Willenberg avait raconté comment il avait été atteint par une balle à la jambe alors qu'il escaladait une pile de cadavres, mais qu'il avait néanmoins réussi à sauter de l'autre côté de la clôture de barbelés.

Après la guerre, il s'est installé en Israël où il a exercé une carrière d’ingénieur dans la construction. L’âge de la retraite venu, il s'est dirigé vers une activité artistique et a suivi des cours aux Beaux-Arts et à l’université de Jérusalem où il a étudié la sculpture.

Son travail s'est articulé essentiellement sur le thème de la Shoah et ses travaux ont vite été reconnus. Samuel Willenberg est le créateur du monument inauguré en 2009 à Częstochowa à la mémoire des victimes du ghetto.

Sa fille a précisé qu'il s'était éteint vendredi. Outre cette fille, il laisse également dans le deuil plusieurs petits-enfants.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe film "Jonction 48", entre art et politique
8Article suivantUne querelle de 20 ans concernant une célèbre église de Jérusalem a été résolue