Quantcast i24NEWS - Leonardo DiCaprio a investi dans un hôtel écologique en Israël

Leonardo DiCaprio a investi dans un hôtel écologique en Israël

Leonardo DiCaprio, lors d'un échange sur le changement climatique, le 3 octobre à la Maison-Blanche, à Washington
Mandel NGAN (AFP/Archives)
Selon l’acteur, le complexe "Herzliya Marina" sera un modèle dans son domaine

C’est la ville d’Herzliya, située dans le nord de Tel Aviv, que Leonardo DiCaprio a choisi pour investir dans un futur hôtel certifié écologique.

Selon une déclaration du groupe Hagag parue ce dimanche, l’acteur oscarisé, fervent activiste de la cause environnementale, sera partenaire dans le projet de l’entreprise.

L’hôtel sera construit le long de la Marina d’Herzliya en conformité avec les normes écologiques américaines du LEED (Leadership in Energy Environnemental Planning) et du US Green Building Council, deux organismes spécialisés dans le domaine des constructions vertes.

D’après Leonardo DiCaprio, ce type de développement respectant l’environnement "permet aux communautés de travailler en partenariat avec la nature et non contre". Dans un communiqué, l’acteur précise: "Alors que nous cherchons à créer un avenir qui contrecarre les effets les plus graves du changement climatique, nous avons besoin de projets qui poussent à de nouveaux développements dans la conception environnementale... Ce projet, conçu par David Rockwell, servira de modèle pour le développement d'hôtels respectueux de l'environnement dans le monde entier".

En Israël, celui qui a joué dans des films cultes comme "Titanic", "Le loup de Wall Street" ou encore "Inception", est notamment connu pour la relation qu’il a entretenu avec l’une des plus grandes top-modèles de l’Etat hébreu, Bar Rafaeli.

La première visite de Leonardo DiCaprio en Israël remonte à 2007; à cette occasion l’acteur avait rencontré le président de l’époque, Shimon Peres, pour évoquer des dossiers en rapport avec l'écologie. Leonardo DiCaprio était ensuite revenu dans l’Etat hébreu en 2010, quelques mois avant sa rupture avec Bar Rafaeli.

L’an dernier, par le biais de son compte Instagram, l’acteur avait déjà mis en lumière un projet israélien: le chantier dirigé par Megalim dans le complexe solaire du Neguev, qui a pour but de construire la plus haute tour thermique au monde et dont les opérations devraient commencer cette année.

Commentaires

(1)

Un vrai bonhomme

8Article précédent"Adloyada", un carnaval à l’israélienne plein de surprises
8Article suivantIsraël: journée des droits des femmes sur fond de libération de la parole