Quantcast i24NEWS - Israël veut sauver les côtes de la mer Morte

Israël veut sauver les côtes de la mer Morte

Tourists walk along the edge of a large sinkhole on the shore of the Dead Sea.
Jessi Satin
Chaque année, le littoral recule d’environ un mètre

Benyamin Netanyahou a annoncé dimanche, lors de la réunion hebdomadaire de son cabinet, que l’Etat hébreu allait investir près de 420 millions de shekels (plus de 95 millions d'euros) sur quatre ans pour prêter main forte aux communautés de la région de la mer Morte.

Le littoral de ce lac salé, partagé entre Israël et la Jordanie, fait face au problème croissant de l’érosion, néfaste pour le tourisme.

En raison de l’évaporation naturelle de ses volumes, mais aussi du détournement de l’eau du Jourdain vers le nord à des fins agricoles et du pompage de l’eau à l’extrémité sud par les usines locales pour l’extraction des sels et minéraux, la mer Morte recule d’environ un mètre chaque année.

MENAHEM KAHANA/ AFP

Le littoral, de plus en plus exposé, s’effrite de façon parfois dramatique.

Ces douze derniers mois, une vaste équipe interministérielle sous les auspices du bureau du Premier ministre israélien a rencontré des représentants du conseil local de la mer Morte ainsi que divers organismes tels que la Commission géologique, l’Autorité de l’eau, ou encore l’Autorité de la nature et des parcs pour tenter de résoudre le problème de l’érosion des côtes du lac salé.

Selon une déclaration du bureau du Premier ministre israélien, les experts de la Commission géologique d’Israël ont conclu qu’il n’y avait "aucune solution technique ou opérationnelle face à l’instabilité du sol et à la formation de gouffres" à court et à moyen terme.

MENAHEM KAHANA/ AFP

"A la lumière de cela, la politique du gouvernement se concentre sur les moyens de vivre malgré ces dolines (l’érosion des calcaires, NDLR)" avec une aide apportée par des possibilités d’emploi pour les communautés installées dans la région, a précisé la déclaration.

Le budget d’aides de 417 millions de shekels sera réparti entre différents domaines tels que la réparation d’une section de la route 90 (qui longe la côte Est de l’Etat hébreu, et notamment la mer Morte), l’amélioration des transports publics locaux, le développement du tourisme ou encore des allocutions aux agriculteurs de la région.

Le projet d’un oléoduc transférant de l’eau de la Mer rouge à la mer Morte, et celui d’une usine jordanienne de dessalement, régulièrement évoqués - voire fantasmés - ne se sont, jusqu’à présent, pas concrétisés.

Commentaires

(3)

Des « allocutions aux agriculteurs de la région ». Félicitations au rédacteur analphabète de ce magistral article. Confondre allocutions et allocations, c’est du grand art !

Trop de sécurité tué la sécurité...

Aucun rapport Hakos

8Article précédentLa Cour suprême israélienne ordonne la libération des migrants africains incarcérés à Saharonim
8Article suivantJour du Souvenir: 90 Palestiniens autorisés à se rendre en Israël par la Cour suprême