Pas de résultats.

close

Jeux Olympiques/Israël: "Je suis la plus heureuse au monde" (L. Ashram, médaillée d'or en gymnastique rythmique)

i24NEWS

clock 4 min

L'Israélienne Linoy Ashram célèbre sa victoire en finale du concours général individuel de l'épreuve de gymnastique rythmique des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au centre de gymnastique Ariake à Tokyo, le 7 août 2021.
AFP / Lionel BONAVENTUREL'Israélienne Linoy Ashram célèbre sa victoire en finale du concours général individuel de l'épreuve de gymnastique rythmique des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au centre de gymnastique Ariake à Tokyo, le 7 août 2021.

"Cet accomplissement n'est pas seulement le mien, mais celui de l'État d'Israël tout entier"

La médaillée d'or olympique israélienne Linoy Ashram, qui a remporté l'épreuve du concours général individuel de gymnastique rythmique aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 samedi, est revenue dans la soirée sur sa victoire, affirmant être encore "sous le choc" après son exploit.

"Je n'ai toujours pas digéré [la victoire], je suis encore sous le choc de ce qui s'est passé et de ce que j'ai accompli", a déclaré Linoy Ashram à la chaîne Channel 12 samedi soir.

"Je n'ai pas de mots. C'est une expérience tellement excitante (…) Cette réalisation fait de moi la plus heureuse au monde. J'ai fait du mieux que j'ai pu", a-t-elle ajouté.

Video poster

Linoy Ashram est la première femme israélienne à remporter une médaille d'or aux Jeux olympiques. Elle est également la troisième championne olympique de l'histoire d'Israël, après le titre remporté par le gymnaste Artium Dolgopyat la semaine dernière, et la médaille d'or du véliplanchiste israélien Gal Friedman à Athènes en 2004.

La gymnaste israélienne a déclaré qu'elle était arrivée à Tokyo "moins concentrée sur les médailles" que sur elle-même et ses enchaînements. "Je suis venue ici pour faire de mon mieux. Je voulais me concentrer sur ce que je faisais ", a-t-elle déclaré.

Lorsqu'on lui a demandé quel message elle avait pour les filles et les femmes qui l'ont vue triompher à Tokyo, L. Ashram a répondu qu'elles devaient "continuer à poursuivre leurs rêves, à ne pas abandonner, et à s'entourer de personnes qui les soutiennent et les aident."

"Je remercie tous ceux qui m'ont soutenue. Cet accomplissement n'est pas seulement le mien, mais celui de l'État d'Israël tout entier", a-t-elle affirmé dans une autre interview à la radio de l'armée.

"C'est un sentiment incroyable de se tenir à cet endroit, à ce moment, sur le podium et à la première place", a déclaré la gymnaste de 22 ans qui a été choisie pour porter le drapeau d'Israël lors de la cérémonie de clôture.

La championne a reçu un nombre incalculable de messages de félicitations de la part de personnalités israéliennes.

https://twitter.com/i/web/status/1424018867031003137 ...

Ce post ne peut être affiché car les cookies pour les réseaux sociaux sont désactivés. Vous pouvez les réactiver en cliquant sur .

Le président Isaac Herzog s'est entretenu par téléphone avec la championne olympique, lui disant qu'elle était "une immense fierté pour tout le pays."

"Lorsque nous avons vu les larmes couler de tes yeux, le drapeau israélien brandi, la Hatikva jouée et la médaille d'or à ton cou, nous étions excités jusqu'aux larmes", a déclaré Herzog.

Le Premier ministre Naftali Bennett a posté samedi soir un tweet félicitant Ashram pour sa victoire et la saluant comme "un symbole de l'effort et du travail acharné."

"Linoy, tu es une championne ! La Hatikva a été jouée une fois de plus aujourd'hui aux Jeux olympiques de Tokyo, et notre cœur a été une fois de plus rempli de fierté", a écrit Bennett.

En plus des deux médailles d'or, l'équipe olympique israélienne a récolté deux médailles de bronze à Tokyo : l'équipe mixte de judo, et Avishag Semberg en taekwondo, dans la catégorie des -49 kg.

Les jeux de Tokyo sont donc les plus réussis d'Israël, qui n'avait jamais remporté plus de deux médailles lors d'une même quinzaine olympique.