Quantcast i24NEWS - Arabie/Tournoi d'échecs: Ia Fédération israélienne réclame des compensations

Arabie/Tournoi d'échecs: Ia Fédération israélienne réclame des compensations

Norway's Magnus Carlsen (L) moves his rook during his game against Cuba's Leinier Dominguez during the Men's Blitz tournament part of the FIDE World Chess Rapid & Blitz Championships 2016, in Doha December 29, 2016
KARIM JAAFAR (AFP/File)
Le royaume a refusé l'octroi de visas aux joueurs israéliens

La Fédération israélienne des échecs a réclamé mardi des compensations financières à la Fédération internationale (FIDE) après que plusieurs de ses joueurs ont été privés de visa par l'Arabie saoudite dans le cadre des championnats du monde organisés à Riyad.

Les Israéliens exigent aussi de la Fédération internationale qu'elle empêche à l'avenir ce type de comportement en s'assurant "que chaque pays organisant un tournoi international, même un pays arabe, s'engage à recevoir les joueurs israéliens".

Elle a également demandé "l'annulation immédiate" de toute autre compétition internationale prévue en Arabie saoudite dans les deux ans à venir.

Lundi soir, le vice-président de la FIDE s'est élevé contre la décision de l'Arabie saoudite, lors de la cérémonie inaugurant l'événement.

Georgios Makropoulos a déclaré qu'il espérait que le royaume sunnite autoriserait tous les joueurs à participer la prochaine fois.

"Nous aimerions que lors de la prochaine compétition, ici, aux championnats du monde d'échecs rapides, tout le monde soit accueilli", a-t-il lancé au responsable sportif saoudien Turki bin Abdel Muhsin Al-Asheikh, selon la fédération.

"Je suis certain que l'Arabie Saoudite peut envoyer un message fort pour la paix et l'amitié dans le monde et nous sommes ici avec mes collègues pour aider", a-t-il ajouté.

Dimanche, le vice-président de la FIDE, Israel Gelfer avait confirmé à i24NEWS que les joueurs israéliens s'étaient vu refuser leurs visas d'entrée sur le territoire saoudien.

L'Arabie Saoudite a de son côté motivé lundi sa décision d'interdire des joueurs, sans nommer Israël, invoquant l'inexistence de liens diplomatiques avec certains pays, comme l'a indiqué dans un tweet la porte-parole du ministère saoudien des Affaires étrangères, Fatimah Baeshen.


Plus tôt lundi, la FIDE avait pourtant signalé que Riyad avait donner son feu vert à l'octroi de visas aux joueurs iraniens et qataris après des pourparlers, malgré la rupture des relations diplomatiques avec ces pays.

Les athlètes israéliens, toute disciplines confondues, rencontrent très souvent des difficultés lors de compétitions internationales notamment organisées au Moyen-Orient, en raison de l'hostilité de ces pays envers l'État juif.

Commentaires

(3)

Que pouvez vous attendre de ses pays? rien

si, on peut s'attendre à la même chose.

Ce genre de situation se résoudra avec le conflit israélo palestinien.

8Article précédentLe Britannique Chris Froome contrôlé positif lors de la Vuelta 2017
8Article suivantLa NBA retire la mention "Palestine-territoire occupé" sur demande d'Israël