La pionnière de l'astronomie Vera Rubin est décédée à 88 ans

This image obtained from NASA on January 24, 2013 shows the Large Magellanic Cloud, a satellite galaxy of the Milky Way
NASA/ESA/AFP/File
Ses travaux de recherche ont contribué à la théorie de l'existence de la matière noire

L'astronome révolutionnaire Vera Rubin, qui a aidé à découvrir des preuves de l'existence de la matière noire, est décédée à 88 ans, a annoncé son fils lundi.

Fille d'immigrants juifs aux Etats-Unis, Rubin a également été une militante féministe qui s'est battue tout au long de sa vie pour défendre la place de la femme dans la société.

Rubin a étudié l'astronomie au Vassar College où elle obtient une maîtrise. Voulant intégrer un programme spécifique à l'Université de Princeton, elle s’est heurtée au refus de l’institution qui refusait à l'époque d'y intégrer les femmes, a précisé le Scientific American.

Loin de se décourager, Rubin a obtenu une maîtrise en physique à l’université de Cornell puis un doctorat à l’université de Georgetown.

En 1965, elle a intégré le département de magnétisme terrestre à l'Institution Carnegie à Washington, où elle y restera jusqu’à la fin de sa carrière.

Quelques années plus tard, elle et son collaborateur Kent Ford ont fait une découverte capitale lors de l'étude du mouvement des étoiles dans la galaxie d'Andromède, menant à la théorie de l'existence de la matière noire.

Cette scientifique et astronome avant-gardiste a reçu de nombreuses distinctions dont notamment la National Medal of Science de la part du président Bill Clinton en 1993, et le Médaille d'or de la Royal Astronomical Society en 1996.

Commentaires

(0)
8Article précédentRoyaume-Uni: le sexe avec les robots, bientôt une réalité, selon des chercheurs
8Article suivantIsraël, deuxième pays le plus innovateur au monde