Apple développe une technique de suivi du diabète

A man walked into a store in Dijon and pounded screens of Apple products with a heavy fist-sized metal ball used in petanque, a French bowling game
Philippe Huguen (AFP/File)
Jobs envisagea d'utiliser des objets comme une montre connectée pour mesurer différents signes physiologiques

Le géant informatique Apple développe depuis plusieurs années, et dans le plus grand secret, une technique destinée à considérablement faciliter le suivi du diabète via des capteurs, a rapporté mercredi la chaîne américaine CNBC.

Selon CNBC, qui dit se baser sur trois sources sans citer leurs noms, le projet s'inscrit dans une idée lancée par l'emblématique fondateur de la marque à la pomme, Steve Jobs, qui envisageait d'utiliser des objets comme une montre connectée pour mesurer différents signes physiologiques, dont la glycémie.

Une telle technique permettrait au diabétique de s'assurer de façon continue de son taux de glycémie et d'éviter, comme c'est actuellement la règle, de se piquer régulièrement le bout des doigts.

CNBC affirme que le projet est devenu une réalité voici plus de cinq ans, Jobs étant lui décédé en 2011, et qu'il est maintenant suffisamment avancé pour qu'Apple procède à des essais de faisabilité et se penche déjà sur les questions de régulation.

Josh Edelson (AFP/File)

Le projet disposerait d'une équipe dédiée qui comprenait une trentaine de personne début 2016 et qui se base à plusieurs kilomètres du siège du groupe de Cupertino (Californie).

Une telle technique, qui se baserait notamment sur des capteurs optiques et impliquerait probablement les montres "Apple Watch" lancées en 2015, placerait directement Apple sur un terrain déjà exploré depuis plusieurs années par Google puis sa maison mère, Alphabet.

Alphabet, qui développe aussi un projet de lentilles connectées avec le suisse Novartis, a lancé fin 2016 une coentreprise avec le laboratoire français Sanofi afin de concevoir des objets connectés pour suivre cette maladie. Le groupe en question, Onduo, a annoncé de premiers produits d'ici deux ou trois ans.

Les grands laboratoires comme Sanofi sont confrontés à une érosion de leurs ventes de traitements du diabète face à une concurrence de plus en plus rude.

Commentaires

(0)
8Article précédentSpaceX: lancement de la première fusée recyclée réussi
8Article suivantApple développe une technique de suivi du diabète