Pas de résultats.

close

YouTube supprime les vidéos qui véhiculent de fausses informations sur tous les vaccins

i24NEWS

clock 2 min

YouTube
ROBYN BECK / AFPYouTube

Au total, 1 million de vidéos aux contenus mensongers sur le coronavirus ont été supprimées

La plateforme de vidéos YouTube va supprimer les contenus qui diffusent de fausses informations sur tous les vaccins, rapporte mercredi le journal The Guardian.

Les vidéos affirmant que tout vaccin approuvé est dangereux et provoque des problèmes de santé chroniques seront supprimées. 

En vertu des directives précédentes, la plateforme a rétrogradé des vidéos qui diffusent de la désinformation sur les vaccins anti-Covid ou encouragent l'hésitation à la vaccination.

L'an dernier, YouTube a mis en place l'interdiction de publier des vidéos de désinformation sur le vaccin contre le coronavirus, ce qui a conduit à la suppression de 130.000 contenus depuis lors.

Au total, 1 million de vidéos aux contenus mensongers sur le coronavirus ont été supprimées depuis le début de la pandémie.

Video poster

Matt Halprin, responsable mondial de la confiance et de la sécurité chez YouTube, a déclaré que la désinformation sur les vaccins était un problème mondial.

"La désinformation sur les vaccins apparaît dans le monde entier, elle apparaît dans tous les pays et toutes les cultures", a-t-il déclaré.

Il précise que les mensonges autour du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), qui a été attribué à tort à l'origine de l'autisme, étaient un exemple de la désinformation que YouTube ciblera.

"Il y a encore beaucoup de défis autour du ROR et les gens se demandent si cela cause l'autisme. Et comme nous le savons, la science prouve que les vaccins ne sont pas à l'origine de l'autisme", a-t-il déclaré.

Ces derniers mois, les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou encore Twitter ont affirmé avoir intensifié leur lutte contre la désinformation.

Twitter avait déclaré qu'il supprimerait les mensonges dangereux véhiculés sur les vaccins, de la même manière qu'il l'a fait pour les théories du complot et la désinformation liées à la pandémie de coronavirus.