Quantcast i24NEWS - TransTech 2018: quand la France vient s'inspirer du modèle israélien

TransTech 2018: quand la France vient s'inspirer du modèle israélien

Conférence TransTech 2018 à Tel Aviv, le 4 mars 2018
Chambre de Commerce et d'Industrie Israël-France (CCIIF)

Alors qu'Israël figure de nouveau dans le classement 2018 des 10 pays les plus innovants au monde, la France est venue s'inspirer de la start-up nation lors de la 8ème édition de la conférence internationale Transtech qui a eu lieu dimanche à Tel Aviv.

Cette année, c'est autour du leitmotiv "France is Back", prononcé par Emmanuel Macron le 24 janvier à Davos, que la Chambre de Commerce et d'Industrie Israël-France (CCIIF) a organisé cette conférence dédiée au transfert de technologie et qui réunit chaque année les sociétés, les start-ups, experts et spécialistes liés au monde de l'innovation.

Parmi ces professionnels, les représentants de Renault Israël, STMicro electronics et EDF étaient présents, ainsi que nombreux experts et entrepreneurs israéliens, et une délégation de 45 étudiants et professeurs de l'école ESCP Europe.


"Ca nous parait vraiment être le lieu évident où être après la Silicon Valley, avec Paris aussi", a déclaré Antoine Basseville, directeur de l'Open innovation Lab Tel Aviv Renaud à i24NEWS.

L’objectif de cette conférence est d’établir un véritable pont économique et commercial entre la France et Israël en permettant la rencontre de personnes clés des deux pays, ont affirmé les organisateurs dans un communiqué.

C'est aussi l'occasion de "mettre en avant tous les acteurs économiques présents en Israël et particulièrement les francophones, les réussites françaises et européennes dans le pays", a précisé à i24NEWS le directeur du CCIIF, Daniel Rouach.

"Israël a un savoir-faire en matière de transfert de technologie dont la France pourrait s'inspirer", a-t-il assuré. "Vous n'avez pas une université israélienne de renom qui n'a pas un centre de transfert technologique pour aider les chercheurs à valoriser leurs technologies et leur savoir-faire", a-t-il ajouté.

Commentaires

(3)

Dans la quasi totalité des technologies de pointe, la France accumule des retards considérables... Il lui faut aller visiter la start up nation qui innove dans tous les domaines au quotidien, pour chercher des idées novatrices... On aimerait surtout, que la France cesse de faire preuve d'hypocrisie et d'arrogance lorsqu'elle s'adresse aux maitres de la high-tech.....

j'ai du mal à comprendre pourquoi la france est si importante pour nous il y a d'autre pays plus"friendly"avec qui nous pourrions collaborer Pourquoi certains de nos drones(en particulier le Heron) est construit en collaboration avc airbus? pour penetrer le marché militaire europeen?il existe d'autres constructeurs europeens aussi pointus. Vu les performances du Heron il aurait quand meme ete acheté sans airbus? la france est un pays foncierement hostile à notre egard. le tramway de Jerusalem aurait pu etre construit par une autre societé que alstom se souvenir du temps où mme aliot marie etait ministre de la defense elle etait categoriquement à l'achat où la location de drones Israeliens elle avait essayé d'en developper mais ça n'a jamais marché cherchez d'autres partenaires Aaretz

categoriquement opposée Aa

8Article précédentLe fondateur de la société Check Point lauréat du Prix Israël de la high-tech
8Article suivantLe service de streaming musical Spotify disponible ce mois-ci en Israël