Quantcast i24NEWS - Plus jamais seul à l'étranger grâce à 'Homeis'

Plus jamais seul à l'étranger grâce à 'Homeis'

'Homeis', soirée de lancement au Caphe Hanoi à Tel Aviv, 15 octobre 2018
Laurie Bendenoun

"Help, quelqu'un connaît-il un bon dentiste français à Tel-Aviv?": combien de fois avez-vous déjà lu en tant que nouvel immigrant en Israël, cette phrase sur les réseaux sociaux, ou avez-vous sollicité la toile pour recevoir les conseils des internautes?

Grâce à la nouvelle application digitale israélienne 'Homeis', les expatriés auront désormais accès à toutes les informations dont ils peuvent avoir besoin dès leur arrivée en terre inconnue, réunies sur une seule plateforme.

Créer une application adaptée aux besoins des communautés d'expatriés à l'étranger, tel était le pari que se sont lancés deux Israéliens, Ran Harnevo, ancien chef de la stratégie vidéo d'AOL et son associé Hanan Laschover, ancien PDG d'AOL Israël. Après 'Homeis' pour les Israéliens à New York sortie en décembre 2017, puis les Français à New York, la version des Français en Israël est désormais disponible.

Comment fonctionne 'Homeis'?

Téléchargeable gratuitement sur Android et Iphone, 'Homeis' permet à l'utilisateur de se créer un compte en indiquant sa ville d'origine et la ville dans laquelle il habite en Israël, puis de disposer ensuite d'une multitude d'informations et de recommandations, qui proviennent d'autres Français résidant en Israël. Il peut également enregistrer le contenu au fur et à mesure afin de le consulter ultérieurement ou de s'en resservir plus tard.

Laurie Bendenoun

Sur 'Homeis' on trouve des guides pratiques qui renseignent par exemple sur la retraite, le système de santé, la conversion du permis en Israël ou encore le Misrad Hapnim (ministère de l'Intérieur) mais aussi des listes qui répertorient les meilleurs restaurants de viande à Tel-Aviv, les Kibboutzim, les activités à faire à Eilat ou dans le Golan, les médecins ou les coiffeurs français, les offres d'emplois, les appartements en colocation etc.

Cette application fait également office de réseau social, les gens peuvent faire des rencontres, s'ajouter en ami et chatter comme sur Facebook. Ils peuvent aussi poster des avis ou des commentaires, à la manière de Tripadvisor ou créer des pages professionnelles pour se faire connaître.

Le partage, maître-mot d''Homeis'

"Le but c'est que les gens s'échangent leurs bons plans, que ce soit avant tout un lieu de partage. Il s'agit de connecter des personnes qui n'habitent pas forcément dans la même ville et n'ont aucun autre moyen de se fréquenter", a affirmé Carla Benhamou, chargée de communication pour la communauté française de 'Homeis', à i24NEWS, lors de la soirée de lancement à Tel-Aviv.

Caroline Haïat

"Ce qui est important, c'est de casser la barrière virtuelle, pour cela je veux rencontrer les gens, et je veux les rassembler autour d'un maximum d'événements. Nous allons organiser des happy hours, des apéros et même des speed dating. L'application c'est bien, mais ce qu'il faut, c'est créer de véritables liens entre les utilisateurs, qu'ils soient amenés à livrer leurs expériences et leurs conseils", déclare-t-elle, assurant qu'elle répond personnellement aux questions via la messagerie en ligne et que l'application est régulièrement mise à jour.

Créer une communauté virtuelle et réelle

Ran et Hanan, les créateurs d''Homeis' ont surtout souhaité expérimenter le phénomène de "communauté", qui est selon eux crucial et favorable à une intégration réussie dans un nouveau pays.

"'Homeis' vient du mot anglais 'homies', nous avons inversé les lettres mais littéralement, le concept c'est de réunir à l'étranger, des gens qui viennent du même endroit. Avec le logo qui symbolise deux entités rattachées l'une à l'autre, nous avons voulu montrer qu'un Ole Hadash (nouvel immigrant) a toujours un pied dans l'une de ses deux maisons: celle d'où il vient et celle dans laquelle il habite et il en fait une synergie", explique Ran à i24NEWS.

En donnant la possibilité aux Français de se sentir en Israël comme à la maison, grâce à un espace qui leur est entièrement réservé, 'Homeis' est un véritable outil d'intégration. Ran estime notamment que "lorsque l'on est loin de son pays d'origine, on cherche ses semblables et c'est humain. On a tendance à faire davantage confiance aux personnes qui nous ressemblent et qui ont grandi avec la même culture, c'est légitime."

Caroline Haïat

"Notre but c'est d'aider les nouveaux immigrants en leur donnant une base de données mais c'est à eux d'alimenter cette application, elle se crée au jour le jour avec l'expérience et la participation de chacun", souligne Hanan.

Pour ceux qui seraient encore dubitatifs quant à l'idée que la communauté peut aider à s'intégrer, Hanan assure que "quand vous êtes malade vous préférez vous rendre chez un médecin qui parle votre langue, c'est normal. Je pense que cela n'empêche pas l'intégration, bien au contraire, ça la renforce, ça la favorise et ça la rend pérenne car elle aura été guidée", assure le co-fondateur d''Homeis'.

Une opinion que partage Ran, qui vit à New York depuis 10 ans et qui s'est lui-même retrouvé seul, "l'application n'isole pas les Français des Israéliens. Je pense que le fait d'appartenir à une communauté aide à s'ouvrir aux autres, car l'on sait que l'on n'est pas sans filet. Aujourd'hui beaucoup de jeunes viennent seuls, mais grâce à 'Homeis', ils peuvent mieux appréhender les difficultés de l'Alya", précise-t-il.

Une application pratique et ordonnée

Quelle est la valeur ajoutée d''Homeis' par rapport aux autres réseaux sociaux?

"Toutes les informations sont à portée de main et on n'a pas besoin d'aller les chercher sur dix applications différentes. Sur les réseaux sociaux, c'est le balagan (confusion), ici tout est ordonné, classé; l'accès est facile et les recherches plus ciblées. L'avantage aussi c'est que tout se fait en français et ceux qui vous répondent sont passés par les mêmes interrogations que vous", a confié Ran à i24NEWS.

'Homeis' a déjà conquis le coeur des Français qui sont nombreux à avouer qu'elle leur a changé la vie.

"C’est simple et facile à utiliser, on se sent accueilli par tous les autres utilisateurs dès que l’on s’inscrit et on se rend compte que finalement nous ne sommes pas seuls à vivre loin de nos familles qui sont en France. C’est une nouvelle communauté en ligne qui s’ouvre à nous et de la manière la plus cool qu'il soit", a déclaré Laurie, résidente de Tel-Aviv, à i24NEWS.

Quel avenir pour 'Homeis'?

Après un succès escompté notamment auprès de la population féminine et d'excellents retours, Ran et Hanan veulent créer la version des Indiens à New York, leur but étant à l'avenir de mettre à disposition une plateforme pour chaque communauté expatriée à l'étranger.

"Avec la mondialisation le monde s'ouvre et il faut s'adapter aux besoins des personnes qui ne restent plus dans leur pays d'origine, sans pour autant renier leur identité", ont conclu Ran et Hanan.

Actuellement plus de 150.000 Français résideraient en Israël, selon les chiffres du Consulat.

Caroline Haïat est journaliste pour le site français d'i24NEWS

Commentaires

(0)
8Article précédentDes chercheurs israéliens découvrent que l'aquaculture a plus de 3.500 ans
8Article suivantPlus jamais seul à l'étranger grâce à 'Homeis'